« Je ne suis pas fou ! »

N’en déplaise à Benny B, NON, il n’est pas indispensable de souffrir d’une maladie mentale pour aller consulter un psy ! 

Nous, les êtres humains, nous ne sommes pas faits de bois et parfois, il arrive que l’on passe par des moments de doute, de questionnement ou de déprime (oui, même Chuck Norris !) et il se peut qu’on ait l’impression de ne plus avoir les ressources pour les surmonter. Rien de plus commun. Vous n’êtes ni fou, ni nul. 

Jane Fonda n’a-t-elle pas dit qu’à Hollywood, il y a plus de psys que de piscines ?

Vous voyez, aller chez le psy c’est un truc de star…

« Je ne veux pas que les autres sachent que je vais chez le psy »

Alors ne le dites pas. Pourquoi vous mettre la pression ? Consulter un psy c’est d’abord pour soi. Si vous souhaitez en parler à votre entourage, faites-le, sinon rien ne vous empêche de garder cela pour vous.

Et pour ceux qui habitent dans des villages de type Marly-Gomont où la population ne dépasse pas les 500 habitants et qui veulent rester discrets, il y a certains psys qui consultent via Skype. Bon, assurez-vous d’abord que ces praticiens sont effectivement sérieux avant de vous lancer là-dedans. Mais si vous voulez commencer une vraie thérapie, rien ne remplace les rencontres face à face avec le thérapeute.

« Je ne sais pas comment trouver un bon psy »

Trouver le psy idéal, c’est un peu comme trouver l’amour. Ce n’est pas forcément du premier coup. Il est possible qu’il vous faille en rencontrer plusieurs avant de trouver celui avec qui ça matche pour de bon ! 

Si toutefois, après une kyrielle d’essais, vous n’avez toujours pas trouvé psy à votre âme, demandez-vous si le problème vient effectivement des psys ou si c’est vous qui, en réalité, ne voulez pas réellement vous lancer dans une psychothérapie (même parallèle pour les histoires d’amour, d’ailleurs…).

« C’est trop cher »

C’est vrai qu’aller chez le psy représente un coût. Notez que faire du shopping pour combler un mal-être ce n’est pas portefeuille friendly non plus. 

Heureusement, les mutuelles remboursent une partie des séances. Pour les personnes ayant de grosses difficultés financières, il existe des centres, notamment les planning familiaux, qui font des consultations gratuites ou à moindre coût. 

« Je ne suis pas sûr que ça fonctionne »

Un psy n’est pas un magicien. Alors n’espérez pas qu’en un seul rendez-vous tous vos problèmes seront résolus. Il sera là pour vous donner des clés pour avancer mais il faut du temps. En fonction de chacun, ce temps sera plus ou moins long. Comme pour toute relation, il est nécessaire que vous vous investissiez pour que ça marche !