Quelle ironie ! Cette année, la journée mondiale de la procrastination (tendance à remettre au lendemain ce que l’on peut faire tout de suite) tombe un lundi. Oh non, justement le jour où, c’est bien connu, nous sommes tous emplis d’énergie et de bonne volonté pour conquérir le monde et nous donner à fond dans tous nos projets ! Pour preuve, c’est toujours les lundis qu’on commence un régime, non ? Du coup, je m’interroge, est-ce que pour ceux et celles qui avaient prévu de commencer un régime aujourd’hui, ils vont devoir le remettre à… lundi prochain ?

En tout cas, puisque d’après une enquête publiée dans le Vancouver Sun, la procrastination peut rendre malade car « ceux qui remettent toujours tout au lendemain se placent sous une telle pression qu’ils souffrent plus que d’autres de maladies liées au stress », il faut agir !

Si vous souhaitez devenir super efficaces voire efficients et ne plus « remettre à plus tard ce que vous pouvez faire dès maintenant », voici quelques astuces pour moins ou ne plus du tout (optimisme) procrastiner. 

Faire une to-do list

Avis aux amateurs de listes ! Faire une liste permet d’avoir une vue d’ensemble sur les tâches à accomplir et de visualiser les priorités. En plus, grâce à elle, on peut voir l’état d’avancement des travaux et barrer au fur et à mesure ce qui a été fait (oui, je sais, c’est le moment que l’on préfère!).

Commencer par le plus facile

Pour des raisons évidentes de motivation, comme ça on a l’impression de progresser rapidement! Maintenant, on peut aussi faire l’inverse. Commencer par le plus difficile pour se débarrasser des corvées les plus éprouvantes au plus vite !

Découper une tâche importante en plusieurs petites

Séquencer les tâches c’est une bonne technique pour avoir l’impression d’avancer. Plus la tâche est petite, plus on a l’impression qu’elle est facile et moins on aura tendance à se démotiver. 

Planifier un temps précis pour chaque tâche

Se fixer 30 minutes de travail sur une tâche semble moins pénible que de s’imaginer s’y atteler pendant des heures. A la fin de cette période, vous pourrez faire un petit état des lieux et adapter votre rythme de travail.

Se fixer des délais 

Ce n’est pas tout de se fixer un laps de temps pour chaque étape, il faut aussi se fixer une échéance pour terminer la tâche. Cela permet de voir son travail avancer et de se motiver à être productif. Plus le délai est rapide, mieux c’est !

Se couper de toute source de distraction

Pas évident de lâcher Instagram, Facebook, Twitter… pour se concentrer sur quelque chose dont on ne raffole pas. Surtout quand  notre GSM n’arrête pas de vibrer. Alors on le met en mode avion, on s’éloigne de toute source de distraction et on s’isole ! 

Se récompenser après chaque étape

Bon, restons équilibrés, 10 minutes de travail ne doivent, à priori, pas être récompensées par 1h de Netflix, mais l’inverse, pourquoi pas ? En fait, n’importe quelle activité qui vous plait peut faire l’affaire ! Voir des amis, faire du sport, manger un gâteau (des gâteaux)… La maison ne recule devant aucun sacrifice pour se donner de la force ! 

Déléguer

Mais oui, pourquoi remettre à demain ce que quelqu’un peut faire à votre place aujourd’hui ?

Et puis si malgré tout vous êtes des procrastinateurs dans l’âme et que rien n’y fait, dites-vous que même Oscar Wilde était des vôtres ! Pour preuve, sa fameuse citation « Je ne remets jamais au lendemain ce que je peux faire le surlendemain ».